Autonomie psychoaffective

J'ai eu la chance de grandir avec une mère débrouillarde dans une maison et qui m'a encouragée à développer mon autonomie. Ainsi, j'ai rapidement apprit à mettre du teflon sur les tuyaux avant d'accorder ma laveuse, à poser des tablettes et à bien peinturer. Je n'ai donc pas besoin de professionnel.le.s à chaque petite difficulté rencontrée.

Si le fait d'être débrouillard.e et bien outillé.e est utile pour se charger des travaux dans la maison de façon autonome, je crois que ça s'applique aussi au travail émotionnel. Certaines personnes ont les ressources internes nécessaires pour gérer de façon autonome les périodes de tracas, ou à tout le moins ont le potentiel de l'apprendre rapidement, sans avoir à consulter un.e professionnel.le. 

Plusieurs personnes pourraient sauver de nombreux frais de psychothérapie si elle étaient dirigées vers les bonnes ressources afin d'acquérir par elles-mêmes les outils dont elles ont besoin. C'est ce que je suggère ici. J'ai choisi des livres d'autothérapie que je considère pertinents et je les présente ici dans l'espoir qu'ils puissent aider le plus grand nombre de gens possible.

Être bien dans sa peau, par le Dr. David Burns. Ce livre s'adresse aux personnes qui vivent des symptômes de dépression et d'anxiété. Il est basé sur une approche de thérapie cognitivo-comportementale. L'auteur explique bien les mécanismes de ces enjeux et offre des outils concrets pour les surmonter, les déconstruire. Le texte est extrêmement bien structuré et vulgarisé. De plus, comme les chapitres sont divisés par symptômes, on peut décider de ne lire que ceux qui nous concernent sans lire tout le livre.

Le piège du bonheur, par Russ Harris est basé sur l'approche d'acceptation et d'engagement (ACT, en anglais). Aussi axé sur les enjeux de stress, d'anxiété et de dépression, on postule ici que la recherche du bonheur à tout prix et sans faute est en soi un obstacle au mieux-être. En utilisant des formulations simples et des outils concrets, l'auteur vous invite à identifier vos pensées source de souffrance et leurs origines et offre des moyens de les surmonter.

The courage to heal workbook par Laura Davis (malheureusement en anglais seulment). Ce livre pratique s'adresse à un public victime d'agression sexuelle. Vraie source de bienveillance et de réconfort, chaque chapitre adresse une conséquence de l'agression sexuelle. À chaque étape, on explique comment l'agression sexuelle a induit cette conséquence et propose des outils pour la surmonter.

Je réinvente ma vie par Jeffrey E. Young et Janet S. Klosko. Issu de la thérapie des schémas, dans une perspective cognitive comportementale, on adresse ici les traits de personnalité et les distorsions cognitives. Les auteur.e.s considère que l'on développe des schémas de pensée en fonction de nos expériences passées et qu'il est possible de les surmonter en en prenant conscience et en utilisant des outils thérapeutiques pour les déconstruire. Onze schémas sont présentés avec des outils diagnostique et des outils thérapeutiques.

La peur d'avoir peur, d'Andrée Letarte et Amélie Seidah. Cette œuvre aborde spécifiquement le trouble panique et l'agoraphobie. Les auteures expliquent comment ces troubles se développent et proposent des étapes d'autothérapie afin de vivre mieux avec le trouble, de le contrôler, voire de l'éliminer.

Se relever d'un traumatisme, de Pascale Brillon. J'ai personnellement lu Comment aider les victimes souffrant de stress post traumatique, qui s'adresse aux psychothérapeutes et non pas Comment se relever d'un traumatisme, qui lui vise les victimes. Alors je ne peux me positionner sur le deuxième titre, bien qu'il soit celui que je recommande ici. Ce que je peux dire c'est que Pascale Brillon est une sommité dans le domaine du post trauma et que le premier titre a été très aidant pour ma pratique. Ainsi, j'ose croire que l’œuvre adressée aux victimes est tout aussi pertinente et aidante. Si certain.e.s d'entre vous l'ont lu, n'hésitez pas à commenter.

L'analyse transactionnelle, de René de Lassus est un plongeon complet et clair dans cette approche, qui vise à nous faire comprendre comment nous pouvons être notre meilleur.e allié.e et notre pire ennemi.e tout à la fois. On aborde la construction des pensées et de l'identité avec une perspective intéressante de déconstruction du Moi en trois sous-catégories. On suggère ensuite des moyens de devenir son meilleur Moi, d'abord avec soi, puis avec les autres. Malgré que la prémisse semble psychanalytique, le texte est accessible, non moralisateur et très concret et constructif.

Voilà donc une courte liste de mes classiques à titre de psychothérapeute qui j'espère vous aidera à développer votre autonomie psychoaffective.

Bonne lecture!