Les Émotions

Les Émotions. Avec un E majuscule. Parce qu'elles sont souvent perçues comme une menace, ou un mystère et dans tous les cas, une montagne difficile à conquérir. Mon objectif avec ce billet est de démystifier pour vous les émotions afin de les rendre plus accessibles et gérables.

D'abord, une émotion n'est rien de plus qu'un message. Un message qui vous informe qu'il se passe quelque chose qu'il vaut la peine d'aller vérifier dans votre monde psycho-affectif. De la même façon que la douleur est un signe qu'il se passe quelque chose dans votre corps. Parfois, aucune intervention n'est nécessaire et parfois, un traitement professionnel est de mise. Ces messages sont inconfortables, je vous l'accorde, mais ils ne sont pas dangereux. On ne meure pas d'une émotion souffrante, peu importe son intensité.

Ensuite, on peut regrouper les divers sentiments et émotions inconfortables en 4 grandes catégories: la peine, la peur, la colère, et la honte/culpabilité. Certain.e.s ajoutent le dégoût mais je ne l'aborderai pas car il est rarement une cause de grande détresse.

La peine est le messager du deuil. sous toutes ses formes. Par exemple, je peux être déçue (sentiment qui relève de la famille de la peine) parce que je dois faire le deuil de manger ma crème glacée favorite, ou encore être triste parce que je dois faire le deuil de mes vacances. Je peux aussi avoir beaucoup de peine car je dois faire le deuil d'une relation. Ainsi, la peine vous invite à explorer quel perte ou deuil vous devez adresser, accueillir dans votre vie.

La peur est le messager de la menace. Menace à notre intégrité psychologique, physique ou émotive. Je suis stressée avant une prestation car elle peut être une menace à mon intégrité psycho-affective; je pourrais perdre la face. J'ai peur de sauter en parachute car il y a une certaine menace à mon intégrité physique. À ne pas confondre avec l'anxiété qui est une réaction à une menace perçue et non pas une menace concrète. Ainsi, la peur nous invite habituellement à réagir de façon à préserver notre intégrité par une des trois réactions suivantes: fuir, se battre ou figer.

La colère est le messager de la transgression de nos limites. Les sentiments qui relèvent de la colère nous informe que nos barrières ont été transgressées. Par exemple, je vis de l'irritation si la personne derrière moi dans la file d'attente est trop près de moi physiquement, elle transgresse ma limite physique. Je suis frustrée quand mon enfant pose 20 fois la même question en ligne, il transgresse mes limites psychiques. Ici, la solution est de chercher une réparation à la transgression. Exiger des excuses, ou faire cesser la transgression et traiter la blessure causée. Souvent, on ne peut obtenir une réparation venant de la personne ayant causé la blessure, il faut alors chercher la réparation ailleurs.

Attention à la colère qui ne répond pas à une transgression. Elle est un écran qui cache une émotion sous-jacente. Par exemple, le parent qui chicane son enfant qui s'est éloigné exprime par la colère la peur qu'il n'arrive quelque chose à son enfant.

La honte ou la culpabilité nous informent que nous avons eu un comportement qui n'est pas cohérent avec nos valeurs. Par exemple je m'en veux d'avoir serré le bras de mon enfant, ou d'avoir prit la place d'une autre personne dans une file d'attente. La honte est liée à l'identité. J'ai honte de ce que je suis. La culpabilité est liée au comportement. Je me sens coupable de ce que j'ai fait. Afin d'apaiser ces émotions, la solution est de réparer le tort causé de la façon la plus efficace pour la personne lésée et de prendre des mesures afin de ne pas répéter le comportement en question.

Si la honte est liée à des événements subis, comme une agression sexuelle, à ce moment il y a un travail à faire afin de répartir la responsabilité des événements à qui de droit: l'agresseur, les témoins inactifs, etc.

Quand vous avez peur de ressentir vos émotions, rappelez-vous qu'elles ne sont que des messages sans danger, bien qu'elles soient inconfortables. Tolérer cet inconfort de façon ponctuelle vous permettra  de vous sentir mieux à moyen et long terme.

Quand vous avez de la difficulté à identifier vos émotions et à les adresser, vous pouvez survoler les 4 grandes familles, explorer laquelle répond le plus à ce que vous ressentez et traiter la situation en fonction de l'émotion identifiée.

Vous voilà mieux équipé.e.s pour aller conquérir l'Everest de vos émotions!